L’interview de Mathieu Cauneau

Retrouvez en intégralité l’interview de Mathieu Cauneau, responsable des achats et du service proshop depuis le 1er mai 2021 .

« Je retiens des amitiés créées avec d’anciens collègues mais aussi des projets importants pour le sport comme la création d’une convention avec la FFGOLF pour le développement commun de la pratique handigolf »

 

Comment t’appelles-tu, quel âge as-tu ?

Je m’appelle Mathieu Cauneau et j’ai 36 ans.

 

Depuis combien d’années travailles-tu chez Bluegreen ?

Je travaille chez Bluegreen depuis 12 ans.

 

Quelle est ta fonction actuelle et depuis quand l’exerces-tu ?

Je suis responsable des achats et depuis le 1er mai 2021 je suis également responsable du service proshop.

 

Comment as-tu commencé à travailler dans le secteur du golf ?

Par hasard, étant joueur au golf d’Avrillé depuis des années et mon Master 2 en poche, j’ai sollicité le directeur du golf de l’époque pour une opportunité dans mon domaine d’études : le management des ressources humaines. J’ai pu intégrer le siège basé au PIGC (Paris International Golf Club) en janvier 2009 en tant qu’assistant RH.

Je me prédestinais donc à devenir DRH. J’ai souhaité rester dans le domaine du golf qui me permettait d’associer ma passion prenante à mon métier et de profiter de multiples expériences dans ce même secteur. Après le service RH, j’ai pu intégrer le service technique sur des missions de support aux greenkeepers, puis de développement et enfin d’achat.

D’un point de vue personnel et sportif, mon parcours dans le golf est un palmarès amateur en équipes de France Handigolf depuis 2007, avec depuis 5 titres de champion de France et 2 de champion d’Europe par équipe. Mon meilleur titre individuel est une place de numéro 1 européen en 2014.

 

Peux-tu nous décrire brièvement ta fonction ?

Ma fonction d’acheteur est principalement de négocier et de conclure des partenariats avec les fournisseurs pour nos achats de tout produit ou services nécessaires au bon fonctionnement des golfs, aux meilleures conditions de qualité, prix et délais. Elle est aussi depuis peu de piloter la performance économique de nos 45 boutiques en accompagnant les équipes du service proshop et des golfs.

 

Comment s’organisent tes journées habituellement ?

Elles sont très variables et d’abord concentrées sur les demandes des golfs, sur les urgences et les actions rapides à prendre autour des relations fournisseurs mais elles sont aussi organisées à long terme sur des projets divers à mener. Elles sont très peu prévisibles ce qui ne crée que très rarement de la routine et ce qui demande d’être flexible.

 

Quels sont les aspects de ton métier qui te plaisent le plus ?

Tout d’abord le lien avec le golf, on travaille souvent dans ce domaine par passion quel que soit notre niveau de jeu, mais surtout la variété des missions ou des divers modes de travail. Mon métier me permet d’aborder des domaines tant d’optimisation de charges que de développement de CA. Je touche a beaucoup de sujets souvent stratégiques pour l’avenir de l’entreprise.

 

Quel est le golf Bluegreen que tu préfères et pour quelles raisons ?

Malgré mon ancienneté je ne les connais pas tous, alors parmi ceux que j’ai connu je choisirais le golf Bluegreen Saint-Laurent pour mes souvenirs en tant que jeune golfeur. J’ai le souvenir d’un défi de golf, un tracé très compliqué et intéressant, un entretien impeccable dans un cadre idyllique. J’espère le rejouer un jour car cela doit faire 15 ans !

 

Quel est ton moment le plus marquant depuis que tu es chez Bluegreen ?

Un moment marquant serait le jour de la fusion entre Bluegreen et Formule Golf. Nous étions de chaque côté adversaires sur un appel d’offres pour remporter la gestion d’un golf de la région parisienne. Nous avons dû faire connaissance avec l’équipe adverse, travailler 3 jours jusqu’à minuit pour créer une offre commune en urgence, pour finalement remporter le golf tant bien que mal. Un moment fort en émotion et très formateur.

Mais surtout je retiens des amitiés créées avec d’anciens collègues mais aussi des projets importants pour le sport comme la création d’une convention avec la FFGOLF pour le développement commun de la pratique handigolf.